ACTUALITE | Focus sur l’action des RH pour contrôler la charge de travail

En lien avec les travaux de l’Observatoire Opérationnel de la Charge de Travail, le think tank des Dirigeants RH sur l’objectivation de la charge de travail piloté par le groupe Silamir et le cabinet Lusis Avocats, Silamir a fait entendre l’engagement des fonctions RH sur la régulation de la charge de travail auprès du magazine spécialité Entreprise&Carrières. Le numéro 1237 du 21 avril consacre un dossier spécial au sujet, signé par Mme Virginie Leblanc.

 

Extrait:  « Un observatoire de la charge de travail pour outiller les RH

Il y a un an, partant du constat que de multiples risques juridiques peuvent être associés à l’absence d’un dispositif de mesure fiable de la charge de travail, le groupe Silamir, spécialisé dans l’accompagnement de la transformation métier et digitale des grands groupes, a lancé conjointement avec le cabinet Lusis Avocats,l’Observatoire Opérationnel de la Charge de Travail, afin de développer des outils concrets de mesure, pouvant servir tant aux responsables RH qu’aux responsables opérationnels.

(…) « Les échanges entre les RH et les responsables métiers des entreprises participantes ont permis de voir que leurs angles d’approche pouvaient être différents : prévention des RPS, mise en place de systèmes de pointage, projets de transformation, etc. L’objectif était de s’attacher à une méthodologie de mesure de la charge de travail par poste pour assurer un suivi dans le temps et permettre une certaine comparaison entre les entreprises (…) », explique Gwladys Galloy, responsable du business development de Silamir. (…)

Les participants ont analysé le travail de la fonction RH en se posant toute une série de questions sur l’exercice de leur métier : quel périmètre d’activité (…), quels effectifs gérés ? quels budgets ? quels process de travail ? Quels moyens mis à disposition pour accomplir les tâches ? « Nous avons ensuite identifié les leviers principaux permettant de mieux réguler la charge, en agissant notamment sur les tâches annexes sans valeur ajoutée et sources de perte de temps ». Les dispositifs d’alerte des collaborateurs, qu’ils soient ponctuels ou réguliers via des enquêtes dédiées, sont aussi apparus comme des outils nécessaires aux entreprises. »

 

Retrouvez le dossier complet, en attendant la publication du Livre Blanc de l’OOCT cet été

Lire l’article

Tags: expérience client / expérience salarié / transformation digitale