ACTUALITE | Penser la stratégie ne suffit plus,
il faut agir comme les entrepreneurs !

Allier réflexion et action comme les entrepreneurs : la logique entrepreneuriale décryptée

Innovation

La stratégie des grands groupes doit réconcilier action et réflexion. Ainsi, plutôt que de s’appuyer sur la stratégie prédictive, qui cause plus de dégâts qu’elle ne crée de valeur, les entreprises peuvent adopter une logique entrepreneuriale de strategy crafting (ciseler la stratégie). Saras D. Sarasvathy a mis à jour les 5 grands principes de l’action entrepreneuriale qui inversent la stratégie classique.

1er principe : un « tiens » vaut mieux que deux « tu l’auras »

La stratégie prédictive classique fixe les objectifs, et définit à partir de ceux-ci les ressources nécessaires. Au contraire, les entrepreneurs experts cherchent les effets possibles des moyens dont ils disposent plutôt que définir un but qui ne sera en fin de compte pas atteignable. De la même manière, en partant de ses ressources, l’entreprise élargit son champ d’action vers de nouveaux objectifs possibles.

2ème principe : raisonner en termes de perte acceptable

Les décisions stratégiques de l’entreprise sont évaluées de manière classique à l’aune du retour sur investissement. Or cette vision est incomplète car elle est assise sur des éléments déjà connus et donc maîtrisés par l’entreprise, et elle ne permet pas de promouvoir l’innovation. Les entrepreneurs experts inversent cette logique : ils déterminent ce qu’ils sont prêts à perdre dans le cadre d’un investissement et ils se mettent en action afin de valider très rapidement si leur stratégie fonctionne. Les entreprises ont intérêt à adopter cette approche, notamment dans leurs projets d’innovation et de recherche.

3ème principe : le « patchwork fou »

La stratégie prédictive définit « en chambre » les activités de l’entreprise par rapport à un marché qui existe déjà et qui est rentable. Les entrepreneurs experts cherchent au contraire à co-construire en permanence de nouvelles activités en s’appuyant sur l’ensemble des parties prenantes : les clients, les partenaires, etc. Ainsi l’entreprise doit tester en permanence de nouveaux produits, idées, approches etc avec l’ensemble de ses partenaires pour alimenter sa stratégie.

4ème principe : la limonade

Etre prédictif, c’est éviter les surprises ; les entrepreneurs experts, eux, choisissent d’en tirer parti. Autrement dit, si on vous donne des citrons, vendez de la limonade. De la même manière, les entreprises doivent être en perpétuelle recherche de nouvelles opportunités, ainsi que le souligne Richard Branson : « dans le business les opportunités sont comme les bus, il y en a toujours une autre qui va passer ». A ce sujet, voir « Serial entrepreneurs how to pursue multiple opportunities?« 

5ème principe : le pilote dans l’avion

La stratégie prédictive fige l’objectif à atteindre ; dès lors elle rejette et cherche à éliminer l’incertitude. Or, c’est impossible, et c’est une bonne nouvelle ! Car sans incertitude, nulle création n’est possible. L’entrepreneur expert ne cherche pas à contrôler l’avenir, il le construit dans l’action. L’entreprise doit définir des modes d’organisation et de fonctionnement qui laissent des possibilités d’adaptation. Le groupe Tata est passé plusieurs fois près de la faillite, mais réussit à se réinventer depuis 140 ans.

Ces 5 principes, communs à tous les entrepreneurs qui ont réussi, peuvent être repris par les grands groupes. Ils offrent une vision dynamique et créative de la stratégie : non plus planifier, mais agir pour penser.

Pour en savoir plus sur la logique d’action des entrepreneurs experts, voir l’article de Philippe Silberzahn.

ShareShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedInShare on FacebookTweet about this on Twitter